Parcours de Thomas LECUREUX, Fondateur de Florixir®.

Né le 10 juin 1989, Thomas LECUREUX a grandi dans une famille modeste au cœur d’une région agricole intensive : la Picardie. Son père, expert comptable dans le milieu agricole est très occupé par son métier. Sa mère, assistante comptable suit le mouvement mais est vite rattrapée par sa fragile santé. A la maison, la nature, le jardin, les produits sains et le « bon pour la santé » rythme le quotidien.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

En 2004: Il obtient son brevet des collèges et intègre le lycée vers la filaire classique : Bac S. Mais en fin de première il ne trouve pas la corrélation de ses études avec ses passions et son avenir. Il décide à la grande stupéfaction de ses camarades de se réorienter vers un Bac Technologique Agricole., d’après ses professeurs « il n’est pas fait pour les études … ».

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

En 2006: Il intègre une formation technologique sur l’Agronomie et le Vivant qui le rapproche de ses intérêts avec la nature. Il fait des stages dans le monde agricole et il est très apprécié pour son sérieux et son courage.  Il obtient son Bac avec Mention.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

En 2008: Il poursuit ses études en BTS afin d’apprendre la gestion économique et financière d’une entreprise agricole. Très vite il s’intéresse aux nouvelles cultures, aux projets originaux et à la diversification des modes de production. Il se passionne pour les calculs de rentabilité et devient major de promo. Il décroche son BTS avec Mention.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

En 2010: Il décide de poursuivre ses études et intègre l’Université de Picardie Jules Verne. En licence Productions Végétales et Industries Agroalimentaires, il découvre l’innovation. Sa mère malade, il part en stage chez des producteurs de plantes médicinales dans les Vosges où il découvre les propriétés des plantes et créé une machine à effeuiller. Il obtient sa Licence avec Mention.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

En 2011: Il continue en Master et se rapproche de la science. Passionné par les plantes, il part pour 3 mois au Québec afin de développer la culture du houblon bio dans l’objectif de créer des compléments alimentaires. Il fait le lien entre la culture, les extractions et les analyses.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

En 2012: Pour son stage de fin d’année d’étude, il décroche un stage en Polynésie française pour 6 mois. Il travaille sur l’activité biologique des plantes endémiques et découvre des molécules contre le cancer de la peau dans une plante. Son succès fait la une du journal local et il remporte son Master avec Mention sur le podium.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

En 2013: dès son retour, il est embauché chez le Leader mondial des extraits de plantes dans le Sud de la France. Avec sa petite équipe, il est responsable de l’identification botanique et du développement de nouveaux extraits pour les compléments alimentaires des grandes enseignes. Mais la santé de sa mère se détériore de plus en plus et le 21 juillet 2014 elle part brusquement de son 3ème cancer. Thomas quitte son travail et revient proche de sa famille.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

En 2015: Soucieux de la santé des Hommes,  il monte son projet de création d’entreprise.  Il décide de lancer sa propre production de plantes aromatiques et médicinales sur les terres de famille. Mais le projet est difficilement accepté par son oncle occupant les terres : « on ne fait pas de Bio en Picardie et encore moins des plantes médicinales ». En vain il arrive très difficilement à récupérer une petite parcelle de 0.4 ha sur les 70 ha de terre familiale, « ça ne marchera pas… ».

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Le 14 mai 2015: Déterminé, il commence les premières plantations à la main, « le tracteur c’est réservé pour la ferme… ».

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Le 02 juillet 2015: Il élabore son dossier de création d’entreprise et devient Lauréat du concours ECLOSIA qui récompense les entreprises innovantes dans le département de la Somme. Il obtient beaucoup de courage pour continuer les plantations.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Le 13 novembre 2015: Il participe au weekend du chantier créatif "48 H pour entreprendre". L’occasion de rencontrer d'autres startups et jeunes entrepreneurs. Au programme : réunions, entretiens, coaching... pendant 48h il se prépare pour le pitch final de 3 minutes. Le jury lui délivre le titre de lauréat.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Le 09 décembre 2015: Il répond à l’appel à projet de la Fondation de l’Université (UPJV). En effet il souhaite continuer ses recherches scientifiques sur les plantes qu’il cultive. Le jury lui décerne le prix Lauréat du concours et ses plantes intègrent la Faculté de Pharmacie.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Le 1er janvier 2016: Thomas créé l’entreprise sous le nom Florixir®.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Le 06 janvier 2017:  Florixir® remporte le Lauréat des Entreprises Remarquables.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Lien vers mon profil Linkedin