Thomas, poursuit de brillantes études en BTS puis à l’Université de Picardie, il y étudie entre autres les nouvelles cultures, la diversification des modes de production, les propriétés des plantes, les productions végétales et l’industrie agroalimentaire. En Master, il se rapproche encore de la nature et des sciences et part 3 mois au Canada, au Québec. Il y développe la culture du houblon bio dans le but de créer des compléments alimentaires.

Lors de son dernier stage de fin d’études, alors qu’il travaille sur l’activité biologique des plantes endémiques, il fait sa première découverte majeure. 
Il découvre des molécules contre le cancer de la peau dans une plante. A tout juste 23 ans, son succès fait la Une du journal local et il remporte son Master sur le podium.